BPMN

Business Process Model and Notation (BPMN en anglais) est une méthode de modélisation de processus d’affaires pour décrire les flux d’activités et les procédures d’une organisation sous forme d’une
représentation graphique standardisée. BPMN a été développé au départ par la Business Process Management Initiative (BPMI),
et est maintenu par l’Object Management Group (OMG) depuis la fusion de ces deux Consortium en juin 2005.

La version actuelle de BPMN est la 2.0.2 et date de 2013. Elle est depuis juillet 2013 une norme internationale ISO/IEC 19510.

Le but principal de BPMN est de fournir une notation qui soit facilement compréhensible par tous les utilisateurs de l’entreprise,
depuis les analystes métier qui créent les ébauches initiales des processus, jusqu’aux développeurs responsables de mettre en place la technologie qui va exécuter les processus applicatifs correspondants, et finalement, jusqu’aux utilisateurs de l’entreprise qui vont mettre en œuvre ces processus.
BPMN vise de plus à rendre l’orchestration des processus « exécutable » (automatisable) par une transposition des modèles en langage BPEL.
BPMN représente une initiative visant à capitaliser et à consolider les bonnes pratiques des différentes méthodes et notations qui existaient dans le domaine de la modélisation de processus, UML activity diagram, IDEF, BPSS, Merise, OSSAD, ebXML et Chaines de processus événementielles (EPCs).
BPMN et UML sont deux spécifications de modélisation élaborées par l’OMG qui ne sont pas en compétition mais complémentaires.
UML met l’accent sur l’analyse et la conception d’un système d’information alors que BPMN vise l’analyse et la conception des processus métiers qui font intervenir et interagir des systèmes. On peut ainsi passer d’un diagramme de processus définissant les exigences métier en BPMN à des diagrammes de cas d’utilisation en UML pour documenter les exigences pour les systèmes impliqués.

BMPN repose sur trois types de modèles:
1) Modèle de processus pour représenter le déroulement des processus internes d’une organisation ainsi que les processus publics (c’est-à-dire s’interfaçant avec des activités de tiers externes).
2) Modèles de collaboration pour représenter les processus de plusieurs entités et les échanges permettant de relier ces processus
3) Modèles de chorégraphie pour représenter les comportements attendus des acteurs dans un processus

BPMN permet de représenter les procédures d’entreprise internes, mais également des procédures B2B, par le biais de processus publics et des chorégraphies, ainsi que des concepts d’orchestration de processus avancés, comme la gestion des exceptions et la compensation des transactions.